Comment protéger du bois écologiquement ?

Merci à Marie B. pour m’avoir posé la question à l’origine de cette fiche.

Vocabulaire et cas d’utilisation

La cire

Cire naturelle ou teintée, elle peut teindre, sceller et protéger le bois. Elle offre une très faible résistance à l’eau et à l’humidité. C’est une finition idéale pour les meubles intérieurs.

L’huile

Comme la cire, elle peut être naturelle ou teintée. Elle protège le bois en pénétrant par les pores et en les saturant. Un bois bien imbibé d’huile de traitement bénéficiera d’une bonne résistance à l’eau et à l’humidité mais l’application d’huile devra être renouvelée régulièrement pour maintenir de manière efficace la protection du bois.

La lasure

Elle dépose un micro film sur le bois, permettant une véritable respiration entre le support et l’atmosphère. Pour entretenir un bois lasuré, un léger égrainage avant l’application d’une nouvelle couche de Lasure est suffisant.

Le vernis

Connu pour sa grande résistance, il dépose un film relativement épais sur le bois. Très résistant, il est idéal pour la protection de bois très exposés aux UV ou à l’eau. On choisira, dans les différentes familles, un vernis Cellulosique, Polyuréthane ou Acrylique. La rénovation d’un vernis doit être effectuée dès que celui-ci est rayé, fendu ou craquelé.

 

Applications

Sur bois neuf: dépoussiérer à l’aide d’une brosse, puis d’un chiffon propre et appliquer avec le pinceau adapté ou, pour la cire, avec une brosse souple.

Sur bois déjà traité: il faut le décaper (chimiquement ou mécaniquement), puis le dépoussiérer à l’aide d’une brosse, puis d’un chiffon propre et appliquer avec le pinceau adapté ou, pour la cire, avec une brosse souple.

 

Solutions de lasures écologiques

La lasure à la bière

Un grand classique des bricoleurs et décorateurs écolo. Elle est très facile à réaliser soi-même et personnalisable, on peut lui ajouter des pigments de son choix. Pour réaliser une lasure à la bière, prévoyez de la bière, des pigments naturels, comme des ocres, à raison de 60g pour 1 litre de bière. Pour une meilleure protection contre les intempéries extérieures, on ajoute ensuite, par exemple, de l‘huile de lin, qui aura en plus l’avantage d’offrir un aspect de finition vernie.

 

    Solutions vernis écologiques

    Vernis à l’alcool et à la gomme laque

    Utilisé en ébénisterie pour protéger le bois, ce vernis est simple à préparer car composé que de 2 ingrédients naturels. Il sèche très vite, est très économique et se conserve longtemps.

    1.  Verser 200g de gomme laque dans 1L d’alccol dénaturé (95°)
    2. Mélanger et laisser décanter 12h environ (jusqu’à ce que toutes les paillettes de gomme soient dissoutes.
    3. Filtrer et stocker dans un bidon
    4. Secouer avant utilisation.
    5. Appliquer le verni via la technique dite du “vernis au tampon

     


      Solutions huiles écologiques

      L’huile de lin

      L’huile de lin est adaptée pour le soin du bois (chêne, hêtre…). De couleur jaune d’or et extraite des graines mûres du lin, 100 % naturel, c’est un excellent produit d’entretien écologique, imprégnant parfaitement le bois, déposant un film protecteur, tout en lui rendant son éclat.

      Une fois le produit appliqué, les molécules d’huile de lin pénètrent doucement dans le bois, saturant les pores. Le bois devient alors hydrofuge mais demeure perméable à la vapeur d’eau.

       

      L’huile dure

      L’huile dure (ou huile qui dure) est une huile protectrice pour le bois, utilisée en finition principalement pour les parquets mais également pour les lambris et le mobilier. Cette huile naturelle fonce très légèrement la couleur du bois tout en laissant les veines du bois apparentes, avec un joli rendu mat.

      Pour 1 litre d’huile dure

      1. Diluer 1 cc d’argile et 1 cc de Blanc de Meudon dans 3 CS de vinaigre blanc.
      2. Rajouter 20 cl de vinaigre blanc.
      3. Ajouter 15 gouttes d’huile essentielle ou d’extrait de pépins de pamplemousse.
      4. Verser 75 cl d’huile de lin.
      5. Mélanger soigneusement l’huile et le vinaigre avec un fouet jusqu’à l’émulsion.

       

        Solutions cirages écologiques

        Cirage à la cire d’abeille

        Pour un pot de 150g de cirage, prendre 30g de cire d’abeille brut et 100g d’huile de noix de coco bio (marche aussi avec de l’huile d’olives). Faire fondre le tout au bain marie, et une fois la cire totalement fondue, mélanger le tout et couler le dans un pot en verre préalablement nettoyé à l’alcool. Se garde un an dans un endroit frais (sous l’évier par exemple).

         

          Solutions fongicides et insecticides :

          Sel de Bore

          Le sel de bore est extrait d’un minéral, le borax, qui se trouve généralement au fond de lacs asséchés ou sur les berges. Pour la construction en bois, il tue les bactéries présentes dans l’estomac de nombreux gourmands du bois. Sans bactérie pas de digestion et sans digestion ces nuisibles disparaissent.

          Recette et application :

          1. Mélanger 1kg de sel pour 9L d’eau
          2. Laisser reposer jusqu’à ce que l’eau redevienne complètement transparente (le sel de bore est alors complètement dissolu)
          3. Appliquer une première couche (au pinceau, pulvérisateur ou par immersion)
          4. 15 minutes après appliquer une 2ème couche.

            Solutions décapage de bois

            Bicarbonate de soude et vinaigre blanc

            Pour décaper une vieille peinture  sur du bois :

            1. saupoudrer du bicarbonate de soude humidifié sur la peinture
            2. Ajouter du vinaigre blang dessus, et laisser agir 10 minutes
            3. Frotter avec une brosse à décaper et de l’huile de coude !

            * solution testée et validée par mes soins ou par des connaissances directes. Les autres sont des solutions trouvées sur Internet (cf sources)